Charte des administrateurs de sites des réseaux de 36000 communes

Charte des administrateurs de sites des réseaux de 36000 communes

 

Vous souhaitez ouvrir un site sur un des réseaux de sites municipaux du projet 36000 communes :

Eh bien c’est d’accord 🙂

Vous n’avez quasiment aucune règle à respecter, vous ferez vos propres règles.

 

Néanmoins, il faut respecter quelques principes fondamentaux, de bon sens :

  • Si vous ouvrez un site, c’est pour y animer un projet de démocratie directe locale, pas pour autre chose : pas du commerce, pas de l’autopromo, pas de la politique nationale ou autre, etc. Uniquement de la démocratie directe locale
  • Vous pouvez appartenir à une organisation ou un parti, mais vous ne pouvez pas agir uniquement au nom de cette organisation ou de ce parti (et vous n’agissez pas non plus au nom de 36 000 communes qui n’est qu’un prestataire technique bénévole et gratuit)
  • Vous devez ouvrir votre site pour une commune du territoire français ; les réseaux 36 000 communes sont uniquement situés en France, pas ailleurs
  • Quand vous ouvrez un site pour votre commune, vous DEVEZ impérativement accepter l’inscription de tout-e citoyen-ne de votre commune ; oui, même celles et ceux que vous détestez, même celles et ceux qui sont du bord opposé ; vous ne pouvez en exclure personne, car vous n’avez aucunement le droit de priver vos concitoyen-ne-s de leurs droits politiques ; vous ne pouvez bannir un membre qu’après une décision de justice, par contre vous gardez le droit de modérer les contenus
  • Il n’y a pas de souci avec le fait que votre site prenne telle ou telle couleur politique locale dominante, mais il n’est pas permis d’interdire l’expression d’autres courants, même hostiles à votre courant dominant : en bref, vous devez respecter les bases de la démocratie, qui impliquent qu’on sache vivre en paix avec nos adversaires
  • Quand vous ouvrez un site, vous devenez le responsable légal : si la justice vous demande de supprimer un contenu litigieux, vous le faites, illico ; si vous ne le faites pas, il est possible que l’administration vous soit reprise par 36 000 communes
  • Vous devez gérer l’administration d’une manière équitable par rapport à la volonté moyenne de vos membres ; en cas de litige, organisez une consultation, un vote, sur votre site, par exemple pour savoir si vous devez coopérer avec un-e autre admin-e ou pas
  • Quand vous ouvrez un site, c’est pour qu’il vive ; s’il ne vit pas (par exemple, si aucun contenu n’est publié pendant un ou deux mois), et que d’autres personnes volontaires pour être actives veulent faire bouger les choses, 36 000 communes confiera l’admin à celles et ceux qui avancent, la reprenant à celles et ceux qui tuent le projet, donc ne stagnez pas, n’ouvrez pas un site dans l’intention de bloquer le processus (des élu-e-s ou des activistes hostiles à nos projets pourraient s’amuser à ça…), car on s’apercevra qu’il s’agit d’une ruse hostile, antidémocratique, et on vous reprendra ce pouvoir que vous trahissez
  • Ceci dit, il est absolument exclu qu’un site vous soit confié si vous appartenez vous-mêmes et ouvrez ce site en priorité à des opinions de ces genres : raciste ou antisémite, antiféministe ou misogyne ou sexiste ou homophobe, pro-flics à mort, facho, nazi, anti-écolo, anti-démocrate ou pro-dictature, et toutes les autres sornettes de cette famille trop nombreuse. Si vous êtes un-e idéologue de ces courants, cassez-vous d’ici, si jamais on s’aperçoit qu’on vous a confié un site à tort on en reprendra le contrôle illico ; il est possible que vous tolériez des membres de ces courants qui vivraient dans vos communes, mais pas que votre site en devienne un organe militant. Bref, vous n’ouvrez pas un site sur nos réseaux pour augmenter le nombre de vos victimes !

 

A partir de là, 36 000 communes s’engage à :

  • n’interférer en rien avec vos décisions d’administration, évidemment ! votre menu, vos articles et pages, vos widgets, vos règles de fonctionnement, vos membres, tout ça vous appartient, pas à 36 000 communes
  • ne pas transférer vos données à des tiers, évidemment ! et certainement pas pour les vendre, ce serait aberrant !
  • ne pas vous reprendre l’admin, sauf en cas de faute suffisamment grave pour justifier une telle ingérence, par exemple :
    • vous publiez ou laissez publier des contenus illégaux, que la justice vous demande de supprimer ;
    • vous excluez vos concitoyens ;
    • vous privatisez votre site ;
    • vous prêchez tout autre chose que la démocratie directe locale (par ex, vous tentez d’ouvrir un site à des fins parodiques ou polémiques ou pour le compte d’une organisation antidémocratique ? Eh bien NON !)
  • ne rien publier à votre place sans ou contre votre gré, évidemment (mais on peut intervenir à votre demande, en cas de difficulté technique)

 

Voilà, donc si tout est OK, allez-y, ouvrez votre site et amusez-vous bien 🙂

Si vous pensez qu’on a oublié une règle importante, allez-y, suggérez en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *