Démocratie

Démocratie

 

La démocratie est un régime politique

  • où le peuple est souverain
  • où chaque personne reconnue citoyenne est dotée d’un droit à gouverner la société, à participer au pouvoir politique, à la loi, aux institutions publiques.

Types de régimes politiques

On peut classer les sociétés humaines selon le type de régime politique qui les organise.

Un critère de classement essentiel, est celui du nombre des individus admis à gouverner :

Un individu gouverne

  • Monarchie : l’individu gouverne par droit héréditaire ou par conquête militaire ou par mariage
  • Tyrannie : l’individu gouverne après prise du pouvoir par la force
  • Empire : l’individu gouverne par droit héréditaire ou par la force et par conquête militaire
  • Dictature : l’individu gouverne par la force dans le cadre d’une République
  • Autres pyramides hiérarchiques

Plusieurs individus gouvernent

  • Consulats :
  • Dyarchie, Tétrachie : gouvernement de 2 puis 4 Empereurs, à la fin de l’Empire romain
  • Directoire :

Une classe d’individus gouvernent

  • Aristocratie : les individus de naissance « noble » gouvernent
  • Oligarchie : un petit nombre d’individus gouverne
  • Ploutocratie : les individus les plus riches gouvernent
  • Démocratie élective / représentative : les élus, les représentants du peuple, gouvernent

Tous les citoyens gouvernent

  • Démocratie directe : voir plus loin

Tous les humains gouvernent

Ce cas ne se produit pas : toutes les citoyennetés excluent une partie de la population.

Historiquement, les populations les plus exclues de la citoyenneté ont été :

  • les enfants / jeunes
  • les femmes
  • les esclaves
  • les étrangers
  • les criminels

Formes hybrides

Un régime politique donné mélange souvent diverses approches.

Ainsi, la Cinquième République française a des traits de :

  • Monarchie : le Président, même élu au suffrage universel, bénéficie de pouvoirs étendus : chef des Armées, capable de dissoudre l’Assemblée nationale
  • Aristocratie/oligarchie : socialement, on retrouve les mêmes milieux de grande bourgeoisie ou d’aristocratie au sommet du pouvoir
  • Oligarchie : le gouvernement, quelques dizaines de Ministres
  • Ploutocratie : même si ce n’est pas de droit, de fait les riches votent plus que les pauvres : l’élu moyen est patron plutôt qu’employé, bourgeois plutôt que prolétaire, propriétaire plutôt que locataire
  • Démocratie représentative : le Parlement (Assemblée nationale et Sénat)
  • Démocratie directe : cette forme émerge depuis quelques décennies

Types de démocratie

Démocratie directe

Démocratie où le peuple gouverne directement sans intermédiaires élus.

Les formes pures sont très rares. Le plus souvent, les outils de la démocratie directe s’intègrent dans des démocraties représentatives.

Un bon exemple : les budgets participatifs. Un pourcentage (souvent 5 à 10%) du budget de fonctionnement d’une commune est géré directement par les citoyens, grâce à un système de proposition et validation de projets.

Une excellente source d’information sur la démocratie directe : Populaction, Base d’information sur la démocratie directe et les assemblées locales d’habitants

Démocratie participative, coopérative

Démocratie représentative où les pouvoirs élus organisent la participation de la population, par des consultations, des pétitions,

Un rapport du Sénat de 2017 parle de démocratie coopérative.

Démocratie délibérative

« L’idée principale de la démocratie délibérative, inspirée par les théories de John Rawls et de Jürgen Habermas, est qu’une décision politique est réellement légitime lorsqu’elle procède de la délibération publique de citoyens égaux. Par rapport à la démocratie participative, elle met l’accent sur l’exigence de débats argumentés entre les citoyens. » (Source : wikipédia)

Démocratie continue

Démocratie représentative où les pouvoirs citoyens sont si diffus et nombreux que les élus sont contrôlés de partout dans une société qui délibère en permanence.

Note de lecture sur La démocratie continue, de Dominique Rousseau

Démocratie liquide

Démocratie directe où le droit de vote peut être en partie délégué à d’autres citoyens.

On peut être passionné par l’économie et voter directement sur ce sujet, tout en déléguant sa voix à des citoyens de confiance sur d’autres sujets.

La décision finale se fait donc en fonction de la confiance attribuée par chacun aux autres.

Forme politique portée par le Parti pirate allemand sous forme de logiciel open-source : LiquidFeedback

Démocratie d’interpellation

Démocratie représentative où les pouvoirs publics permettent aux citoyens de les interpeller.
Le droit d’interpellation : une action pour la démocratie participative


Les mouvements citoyens démocrates

Bleu Blanc Zèbres

Mouvement citoyen fondé en 2015 par Alexandre Jardin, basé sur la capacité d’agir des citoyens pour mettre en oeuvre des solutions.

« Les Zèbres sont des opérateurs de la société civile tels que des associations, fondations, acteurs des services publics, mairies, mutuelles ou entreprises.

Ils réalisent des actions efficientes permettant de résoudre des problèmes de la société en impliquant les citoyens.

Les Zèbres sont des Faizeux porteurs d’une ou plusieurs Actions. BBZ les regroupe dans des Bouquets de solutions thématiques (Éducation, Emploi, Logement, Santé/Alimentation, Fraternité et Environnement). »

Nous Citoyens

Nous Citoyens (NC) est un parti politique français fondé en juillet 2013 par l’entrepreneur Denis Payre, qui considère que la classe politique actuelle, du fait de sa professionnalisation, n’est pas capable de réformer le pays, alors que ce dernier dispose de nombreux atouts.

Nous Citoyens souhaite que la société civile s’engage pour réformer la France, sans remettre en cause son « modèle social », avec un État qui se concentre sur les fonctions régaliennes. Il prône une politique social-libérale.

Considérant l’axe gauche-droite dépassé, Nous Citoyens ne se positionne pas sur les sujets de société et fédère des membres issus de la droite, du centre et de gauche, tout en étant classé « divers droite » par le ministère de l’Intérieur.

Entre 2014 et 2015, le député européen Jean-Marie Cavada, de tradition centriste, en est le président. Nicolas Doucerain lui succède ensuite. En 2018, Thierry de Bénazé devient président de Nous Citoyens – France, nouvelle structure juridique du mouvement.

Démocratie Ouverte

Démocratie Ouverte est un collectif citoyen indépendant qui agit pour :

  • Repérer, mettre en réseau et accompagner les innovateurs démocratiques
  • Permettre aux citoyens de faire entendre leur voix et de gagner en pouvoir d’agir
  • Donner à voir la diversité d’initiatives citoyennes et politiques inédites en France et dans la francophonie
  • Proposer aux élus et aux administrations des outils et méthodes pour gagner en efficacité et en légitimité
  • Tester de nouvelles manières de faire de la politique
  • Faire advenir une société ouverte, plus transparente, participative et collaborative.

LaPrimaire.org

Le Parti Ouvert, Démocratique et Transparent
Aux Citoyens de Choisir Leurs Candidat(e)s
« Aujourd’hui en France, 0,5% de la population (les partis politiques) désigne les candidats aux élections et élabore les programmes. Pour répondre à ce problème démocratique, LaPrimaire.org organise des primaires en ligne 100% démocratiques et ouvertes qui permettent aux citoyens de choisir leurs candidat(e)s et de co-construire les projets politiques. Un seul objectif : faire émerger collectivement les meilleur(e)s candidat(e)s. »

#MaVoix

#MAVOIX est une expérimentation démocratique à l’occasion  des législatives de juin 2017.

Notre objectif : hacker l’Assemblée Nationale en faisant élire des citoyens volontaires, formés et tirés au sort qui voteront pendant 5 ans sur toutes les lois comme leurs électeurs le décideront.

Parlement & Citoyens

Parlement & Citoyens est une association non partisane qui propose aux parlementaires et aux citoyens de rédiger ensemble les lois. Le bureau est composé d’un membre de chaque collège du conseil d’administration.
Parlement & Citoyens cherche à remédier à la triple crise que traverse aujourd’hui la démocratie représentative française : crise d’efficacité des politiques publiques, crise de légitimité des lois produites, et crise de confiance des citoyens envers les acteurs politiques.

Etalab

La mission Etalab fait partie de la Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat.

La mission Etalab coordonne la politique d’ouverture et de partage des données publiques (« open data ») :

  • Etalab coordonne les actions des administrations de l’Etat et leur apporte son appui pour faciliter la diffusion
    et la réutilisation de leurs informations publiques. Elle contribue à leur conception et coordonne leur mise en œuvre interministérielle.
  • Elle développe et anime la plateforme d’open data www.data.gouv.fr destinée à rassembler et à mettre à disposition librement l’ensemble des informations publiques de l’Etat, de ses établissements publics et, si elles le souhaitent, des collectivités territoriales et des personnes de droit public ou de droit privé chargées d’une mission de service public.
  • Elle contribue, avec les administrations de l’Etat, à l’ouverture des données publiques et à la promotion des sciences des données.

Regards citoyens

Le collectif Regards Citoyens est une association constituée de citoyens de tous âges et régions, tous bénévoles, qui se sont rencontrés sur Internet dans un désir commun de proposer un accès simplifié au fonctionnement de nos institutions démocratiques à partir des informations publiques.

Publie les sites :

NosDéputés.fr et NosSénateurs.fr

LaFabriqueDeLaLoi.fr

NosFinancesLocales.fr qui exploite les données publiques du site NosDonnées.fr

Alliance Citoyenne

Nous sommes des voisins, des familles, des amis. Nous nous battons pour nos droits.

Les Colibris

UN MOUVEMENT CITOYEN

Les Colibris, ce sont tous ces individus qui inventent, expérimentent et coopèrent concrètement, pour bâtir des modèles de vie en commun, respectueux de la nature et de l’être humain.

Alternatiba

Alternatiba est un mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale.

Né à Bayonne en 2013, il s’est fondé sur deux constats. D’une part, le réchauffement climatique s’accélère, touche les populations les plus pauvres de la planète et menace à moyen-terme les conditions de vie sur Terre. C’est maintenant qu’il faut agir pour nous éviter d’atteindre des seuils d’emballement climatique inarrêtables. D’autre part, des solutions existent et sont à portée de mains, elles n’attendent que nous. Alternatiba veut les montrer, les renforcer et les développer pour changer le système, pas le climat !

Source : Le coup d’Etat citoyen, Elisa Lewis, Romain Slitine


Les systèmes de vote

Le résultat d’un vote dépend de deux facteurs :

  • la volonté des individus qui s’expriment
  • la forme du vote

En effet, avec un nombre donné de votes pour diverses options, on obtient des résultats différents suivant que le scrutin est proportionnel, majoritaire, Condorcet, jugement majoritaire, ou autre.

Le scrutin proportionnel

« Le scrutin proportionnel est un système de vote où le nombre de sièges à pourvoir est partagé en fonction du nombre de voix recueillies.

Ce scrutin est généralement utilisé pour les élections plurinominales ou de liste. Il est à un seul tour.

Le scrutin proportionnel permet une représentation fidèle de l’opinion politique des électeurs, les minorités sont représentées selon leur « poids électoral ». Mais il favorise l’émiettement des partis et rend le plus souvent difficile la formation d’une majorité pour diriger les collectivités concernées. Les alliances sont nécessaires et peuvent se rompre à la première difficulté ou au premier désaccord entre partenaires. » (Source)

Le scrutin majoritaire

« Le scrutin majoritaire est un système électoral caractérisé par la victoire du ou des candidats qui obtiennent le plus de suffrages, et qui exclut ou limite la représentation des candidats minoritaires.

Le scrutin majoritaire peut prendre différentes formes : il peut notamment être uninominal ou plurinominal, comporter un ou plusieurs tours de scrutin, et permettre ou non le classement des candidats. Il s’oppose au scrutin proportionnel, mais il peut également se combiner avec lui pour former un système mixte.

Il a l’avantage de la simplicité, et permet généralement la constitution d’une majorité stable et capable de gouverner sans blocage. Sa limite est un moindre pluralisme, donc une moindre représentation de la diversité du corps électoral. » (Source)

Le scrutin Condorcet

« La méthode Condorcet (aussi appelée scrutin de Condorcet ou vote Condorcet) est un système de vote dans lequel l’unique vainqueur, s’il existe, est le candidat qui, comparé tour à tour à tous les autres candidats, s’avérerait à chaque fois être le candidat préféré. » (Source)

Le jugement majoritaire

Le jugement majoritaire est un système de vote où les électeurs doivent juger tous les candidats en attribuant une de ces 7 mentions : « A rejeter, Insuffisant, Passable, Assez bien, Bien, Très bien, Excellent ». Puis, on recherche pour chaque candidat quel est le « jugement majoritaire », celui pour lequel au moins 50% des votants sont d’accord. Le candidat vainqueur est celui qui a le plus haut jugement majoritaire.

Par exemple, si sur 100 votants, le candidat A a été jugé 10 fois A rejeter, 10 fois Insuffisant, 30 fois Assez bien, c’est cette mention Assez bien qui est le jugement majoritaire pour ce candidat.

Cet excellent site explique le jugement majoritaire en détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *