« La meilleure forteresse des tyrans c’est l’inertie des peuples. » Machiavel

Et la meilleure façon d’entrer en résistance aujourd’hui est donc sans doute de commencer par nous réunir, échanger, essayer de nous comprendre hors des modèles politiques actuels pour voir si finalement nous serions capables d’assumer ensemble nos responsabilités collectives plutôt que d’accepter en faisant semblant de ne pas être d’accord celles que d’autres nous imposent.

L’expérience d’autonomisation municipale de Saillans, le projet constitutionnel islandais, Nuit Debout, autant d’exemples dont nous pourrions nous inspirer sur la côte d’usure si d’aucuns voulaient s’y essayer.

J’ai toujours pensé que la gestion de l’eau dans les communes pourrait être un sujet suffisamment fédérateur pour entamer une expérience démocratique face à la présente ploutocratie corrompue.

Mais je n’ai aucune idée de sa pertinence bien sûr. Et ce serait mieux si je pouvais la confronter à d’autres motivés.

 

1 réflexion sur “« La meilleure forteresse des tyrans c’est l’inertie des peuples. » Machiavel”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page