Les nouvelles formes de gouvernance de la ville intelligente

Les nouvelles formes de gouvernance de la ville intelligente

VERS UN MODELE FRANÇAIS DES VILLES INTELLIGENTES PARTAGEES

Rapport au Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères
Par Akim Oural, adjoint au Maire de Lille, Conseiller métropolitain à la Métropole Européenne de Lille
Président du groupe « numérique » de la Commission Nationale de la Coopération Décentralisée

Co-auteurs :
Emmanuel Eveno, directeur du Lisst-Cieu Université Toulouse Jean Jaurès, président de l’Association Villes Internet
Florence Durand-Tornare, fondatrice de l’Association Villes Internet
Mathieu Vidal, maitre de conférences, INU Champollion

Le rapport s’appuie sur de nombreux travaux scientifiques, en langues française, anglaise ou espagnol principalement, sur quelques études de cas réalisées durant l’année 2017 et la consultation d’une centaines d’acteurs, d’experts ou de chercheurs.
Il en découle une proposition : celle qui invite à collaborer autour de l’élaboration d’un « modèle français de la ville intelligente », invitation qui s’exprime tant au niveau national qu’international. C’est dire que ce modèle doit s’hybrider. Il doit inviter des partenaires étrangers à participer à la défense de valeurs fondatrices et, en même temps, il doit aussi évoluer en lien avec les propositions de ses partenaires. Il s’agit donc de promouvoir un subtil dosage entre valeurs, savoir-faire et innovations de toutes natures.

Dans la perspective de la très prochaine remise du rapport et de la publication de cette première édition, nous vous invitons à nourrir la partie « ouverture » du rapport en réagissant à quelques thématiques clés.

Cette plateforme participative très simple d’accès, vous permet de proposer une idée, de soutenir et commenter celle des autres. Lisez bien les rubriques « À propos » qui reprend des extraits du rapport et « Témoignages » présentant certains avis.

Au travers des « villes intelligentes », ce sont de nouveaux partenariats qui se négocient et s’inventent pour participer au gouvernement de la cité. La ville intelligente semble participer d’une recomposition de rôle des collectivités locales, au moins certaines d’entre elles.

Extraits:

« Dans les « villes intelligentes », les habitants sont essentiels. La société civile et les citoyens sont en effet de plus en plus consultés grâce à l’arrivée de plusieurs outils de démocratie participative. »

« Ce type de démarche se trouve bien souvent complétée par des dispositifs susceptibles d’assurer l’interface avec les citoyens, dans le souci affiché d’une « participation citoyenne » au grand projet dessiné par la municipalité. Parmi les dispositifs les plus courants dans ce type de logique, on trouve ceux qui permettent l’ouverture des données publiques et qui affichent une volonté dite de « Gouvernement ouvert », on peut aussi y trouver des dispositifs de types « laboratoire des usages », qui consistent à tester des applications auprès d’échantillons de la population locale. »

« A Medellín, le “ Distrito de la innovación ” au nord de la ville, incarne une stratégie de transformation sociale, urbaine et économique qui s’appuie d’une part sur l’Université d’Antioquia et sur Ruta N. Il s’agit de stimuler un territoire urbain fonctionnant comme un foyer pour entrepreneurs et institutions spécialisés dans l’économie de la connaissance. L’intérêt de la démarche repose en bonne partie sur la volonté marquée d’utiliser la présence d’une grande université pour développer un nouveau quartier. En tout, ce sont 48 institutions qui ont regroupés leurs actions sur la zone autour d’un projet : assurer la formation des talents des « innovateurs du futur ». Ces institutions sont celles qui travaillent dans la science, l’innovation, la technologie, la santé, l’habitat, la vie de quartier, le commerce… »

« Au-delà des nouveaux services mis en œuvre par les collectivités, ces dernières sont également nombreuses à soutenir la créativité des « start-uppers » qui, dans des dispositifs comme Numa à Paris ou Tuba à Lyon, explorent de nouvelles applications en puisant dans les mégadonnées ouvertes par les villes et/ou leurs différents partenaires.
S’installent, au cœur de la dynamique des métropoles, une économie de « plateformes numériques »(..). A côté des géants étatsuniens que sont Uber, Amazon ou Airbnb, il en existe un grand nombre qui sont développés par des « start-up » françaises, au sein de « pépinières », d’ »incubateurs », d’ »accélérateurs »… »

Dans la perspective de la très prochaine remise du rapport et de la publication de cette première édition, L’Association Villes Internet¹ et la plateforme participative Consultvox  nous invitent à nourrir la partie « ouverture » du rapport en réagissant à quelques questions clés :

« De fait, nous vous invitons à réfléchir à cette affirmation :

La participation citoyenne encouragée par l’horizontalité des plateformes, avec des lieux emblématiques, est structurante du modèle français : les alliances entre acteurs fondent des réussites locales.

– Comment avez-vous mis en place des lieux emblématiques ou des plateformes de co-élaboration de la ville avec les citoyens ?
– Avez-vous des réussites locales à partager ?

N’hésitez pas à proposer vos idées, de soutenir et commenter celle des autres. Lisez bien les rubriques « À propos » qui reprend des extraits du rapport sur cette thématique et « Témoignages » présentant certains avis. »

Participons ici  :  https://modele-villeintelligente.consultvox.fr/sujet/347/les-nouvelles-formes-de-gouvernance-au-sein-de-la-ville-intelligente

___________________
Notes :

¹ L’Association Villes Internet est une association transpolitique d’élus locaux et d’acteurs locaux rassemblés pour le développement de l’internet citoyen et du numérique urbain. Dès l’arrivée d’Internet en France, l’AVI s’est donnée pour mission d’accompagner le déploiement des politiques publiques numériques locales. Reconnue par l’État depuis sa création, elle réunit plus de vingt partenaires publics et privés.  C’est une ressource utilisée dans toute la France par les acteurs locaux, pour la veille active et d’échange d’expériences.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *